Si cela fait maintenant plusieurs mois que la mort annoncée de SeaFrance défraie la chronique, il est une sortie récente de son président Pierre Fa qui est difficilement supportable. En effet, comment ce président peut-il encore affirmer que la volonté de la SNCF était de sauver la compagnie alors que la SNCF n'a eu de cesse de déclamer haut et fort que son souhait était de se recentrer sur con cœur de métier dont le transmanche ne fait pas partie ! C'est d'ailleurs à se demander ce qu'est son cœur de métier ? La gestion des sillons ? C'est RFF... Le fret ? Elle le tue volontairement ! À part détruire des pans entiers du service public avec ses emplois, il faut bien avouer que l'on ne sait plus très bien quel est son cœur de métier... Pour terminer, ne faut-il avoir du culot pour dénoncer comme le fait le bien triste Pierre Fa l'abus de droit social par les représentants du personnel alors qu'ils viennent, lui et la SNCF, de licencier 1600 personnes ?! En tout cas, pour celui qui se prend à rêver d'envoyer les syndicats au tribunal, et après 5 ans de « sarkozisme », c'est une première de considérer que les droits syndicaux, et ce notamment dans le privé, soient disproportionnés... Sait-il seulement combien de représentants du personnel sont victimes chaque jour de l'arbitraire patronal, combien de vies ils détruisent chaque jour ? Tout cela est à vomir… (contribution de l’un de nos nombreux Rusés)