merci patron Nous avons eu la chance de faire partie des (très nombreux : la salle était pleine) spectateurs qui ont assisté à la projection de « Merci Patron ! » le vendredi 4 mars à l’Alhambra. Et on ne peut vous dire qu’une seule chose : allez-y. Mieux : courez-y. Ce film nous montre avec beaucoup d’humour comment un certain patronat utilise les salariés, se sert d’eux pour gonfler ses dividendes, avant de les jeter « comme des kleenex ». En l’occurrence, François Ruffin, réalisateur du film et fondateur du journal Fakir, a pris l’exemple du couple Klur, salariés de l’usine de Poix-du-Nord qui fabriquait les costumes Kenzo. Salariés (pendant 25 ans) avant d’être licenciés, car l’entreprise, propriété de Bernard Arnault, président du groupe LVMH, a été délocalisée en Pologne. C’est la lutte de David contre Goliath, la lutte d’hommes qui veulent interpeler les actionnaires sur la situation de ces centaines de salariés au salaire de misère, le combat d’un homme pour éviter qu’on prenne à ce couple tout ce qui leur reste : leur maison… Une belle leçon, et surtout la preuve que parfois, David peut gagner des batailles. « Merci patron » sera de retour à l’Alhambra du 16 au 29 mars : n’hésitez pas un seul instant, vous ferez une double bonne action ; vous aiderez un cinéma de proximité et un film engagé.

Inexactitude La semaine passée, notre regard a été attiré, un peu par hasard, par l’affichette ci-dessous. Elle était placardée sur la vitrine du magasin « Aux pétales de rose » située rue Royale et mérite d’être partagée avec vous… Car jusqu’à présent c’était plutôt le Nord Littoral qui était habitué aux informations erronées, inexactitudes, imprécisions… Cette fois c’est donc La Voix du Nord qui s’est rendu coupable des mêmes travers… Quand on vous dit de ne pas croire tout ce que vous lisez dans la presse… affichettevdn

Camping Depuis la semaine dernière l’État s’est lancé dans le démantèlement de la « jungle » de Calais. Très bien. Plus de jungle semble en effet signifier : plus de migrants. Ils disparaîtraient comme d’un coup de baguette magique… Il y a bien eu quelques voix de-ci de-là pour s’interroger : mais où vont aller les migrants quand on aura détruit leur refuge ? Eh bien, ils se sont dispersés à droite, à gauche, sous les ponts, dans des quats… Certains ont même choisi de planter leur tente (fournie par les associations) dans les parcs Richelieu et Saint-Pierre comme nous avons pu le constater la semaine passée. Au moins ont-ils trouvé là un cadre un peu plus agréable, sur la pelouse et au milieu des arbres (il en reste parc Saint-Pierre…) pour remplacer la boue dans laquelle ils étaient englués. tente parc

(il) Légitime Ah il avait fière allure, ce cher Pierre Nouchi, pris en photo en tête du bus qui transportait les commerçants calaisiens à Paris pour manifester ce lundi 7 mars (cf photo parue sur les réseaux sociaux). Voilà un homme bien déterminé à défendre son gagne-pain en ces temps difficiles… Et comme on le comprend. Tiens, mais au fait, ne serait-ce pas le même Nouchi qui vilipendait en son temps les salariés de My Ferry Link qui avaient eu le culot de manifester pour défendre leur emploi ? Mais si. Il faut croire que la manifestation devient légitime dès lors qu’il s’agit de défendre sa g….. / son tiroir-caisse (rayez la mention inutile).