Que le temps passe vite. Hier nous étions en 2011 et vous souhaitions une bonne année 2012 à venir. Nous voici aujourd’hui, avec ce numéro 195 (déjà), à évoquer en votre compagnie l’année 2013. Une année 2012 qui n’aura qu’en partie répondu à nos attentes, puisque nous souhaitions la défaite de Nicolas Sarkozy, et qu’enfin une politique de...